in , ,

42 libéraux ou leurs proches en prison depuis l’arrivée de Macky à la tête du Pays en 2012

Ceux sont nos confrères de  Jeune Afrique qui ont fait le calcul. Selon eux depuis l’arrivée au pouvoir du président  Macky Sall en 2012, , au moins 42 membres du Parti démocratique sénégalais (Pds) ou leurs proches ont fait de la prison. 

 Bara Gaye, Mamadou Massaly, Toussaint Manga, Me Amadou Sall, Karim Wade, Oumar Sarr, Aïda Ndiongue, pour ne citer que ceux-là, ont été en prison entre 2012 et 2016. «Dure a été la chute. En constatant, au soir du 25 mars 2012, l’échec de leur leader historique, Abdoulaye Wade, face à Macky Sall, son ancien Premier ministre, les ténors du Parti démocratique sénégalais (aujourd’hui principal parti de l’opposition) n’imaginaient pas que la prison de Rebeuss, à Dakar, allait devenir l’annexe du siège de leur mouvement», a écrit Jeune Afrique. Aujourd’hui, poursuit le journal panafricain, le comité directeur du PDS en est réduit à dresser la liste des «prisonniers politiques» issus de ses rangs. Si l’expression est probablement excessive, elle témoigne malgré tout d’une réalité inédite: des militants de base aux plus hauts responsables, 42 membres ou sympathisants du parti libéral sont passés, depuis 2012, par la case prison.

What do you think?

Written by La rédaction

Mbacké Cayor 2016, les motos “jakaarta” sont indésirables et la télévision nationale bien savonnée

Oumar Sarr du PDS retrouve provisoirement la liberté après de un mois de prison