in , ,

Coupe du monde de rugby : le XV de France débute son tournoi

A défaut d’être brillant, le XV de France a su se montrer pragmatique pour remporter un précieux succès face à l’Italie (32-10), samedi soir, à Twickenham. Nakaitaci et Mas ont marqué les deux essais français.

Si doutes il y avait sur ce XV de France avant le début de la Coupe du monde 2015 de rugby, beaucoup ont été levés, samedi soir, lors de leur victoire face à l’Italie (32-10). En mal comme en bien, d’ailleurs, car si les Bleus se sont imposés en concrétisant presque systématiquement leurs temps forts, ils ont aussi confirmé qu’ils peinaient toujours autant à trouver des solutions dans le jeu.

Les hommes de PSA, qui ont beaucoup tenté, ont souvent passé le premier rideau défensif transalpin, mais la plupart du temps sans parvenir à passer pour autant la ligne d’enbut. Noa Nakaitaci, servi en bout de ligne, a pourtant bien cru faire taire les détracteurs du XV de France dès la 10e minute, mais son essai a finalement été refusé pour un en-avant.

À défaut de parvenir à passer la ligne ballon à la main, les Bleus s’en sont donc remis au pied. Bien aidés par des Italiens indisciplinés (11 pénalités à la pause) et malmenés en mêlée, Michalak (7e, 11e, 28e, 34e et 40e) et Spedding (38e à plus de 50 mètres) ont assuré aux Français une solide avance à la pause (15-3).

Nakaitaci, feu follet

Au retour des vestiaires, les Français n’ont pas traîné. Après avoir empoché trois points d’entrée sur un nouveau coup de pied de Michalak (42e), les Bleus ont enfin fini par trouver la faille et marquer leur premier essai du match.

Nakaitaci, très en jambes ce soir, a remonté près de 70 mètres côté gauche, avant de transmettre à Guirado dans l’axe à une dizaine de mètres de l’enbut italien. Et sur la phase suivante, Michalak a rapidement sorti le ballon et transmis à ras-de-terre, au pied, pour Slimani qui s’est détaché pour venir aplatir (45e, 25-3).

Derrière, comme rassurés par ce break, les Français ont commencé à laisser l’initiative à leurs adversaires. Et après dix minutes passées à défendre dans leurs 22 mètres, ils ont fini par payer l’addition.

Deux minutes après un essai logiquement refusé à Gori pour un en avant (50e), Venditti a finalement débloqué le compteur des Italiens, profitant d’un surnombre italien côté fermé pour se jouer de la défense française (52e, 25-10).

Puis, après un quart d’heure d’approximations de part et d’autre, les Bleus ont finalement assis leur succès. Sur un énorme travail des avants, Nicolas Mas est parvenu à aplatir sous les poteaux italiens (70e, 32-10).

Un coup de massue pour la Squadra Azzura qui a donné un peu plus d’ampleur au succès français. Et, sous une Marseillaise devenue “tube du jour” à Londres, les Bleus ont conclu une soirée placée sous le signe du pragmatisme. Rassurant, sans aucun doute, même si tous les soucis du XV de France ne sont pas pour autant réglés.

What do you think?

Written by La rédaction

Le Burkina Faso vers une sortie de crise !

Réponse à Cissé Lo : le Général Amadou Dia écarte toute possibilité de démission