in , ,

Le Burkina Faso vers une sortie de crise !

La crise au Burkina Faso après le coup d’État militaire pourrait se dénouer dans les prochaines heures, selon le président béninois Thomas Boni Yayi, un des médiateurs, qui a promis “une bonne nouvelle” pour dimanche.

Le Burkina Faso semble s’acheminer vers un retour à la normale. La crise que connaît le pays depuis le coup d’État militaire pourrait se dénouer dans les prochaines heures, selon le président béninois Thomas Boni Yayi, un des médiateurs, qui a promis “une bonne nouvelle” pour dimanche.

“Tous les acteurs vont se réunir demain matin pour lancer la bonne nouvelle au monde entier”, a affirmé le dirigeant africain, samedi 19 septembre à l’issue de deux jours d’entretiens avec tous les acteurs de la crise au Burkina Faso.

Le président béninois a laissé entendre lors d’une réponse entrecoupée – “Oui, oui, au retour dans la Transition” – que cette “bonne nouvelle” pourrait être “un retour” aux institutions en place avant le coup de force du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP).

Thomas Boni Yayi, qui s’est entretenu à plusieurs reprises avec le général putschiste Gilbert Diendéré, un proche de l’ancien président déchu Blaise Compaoré, a notamment souligné : “Je suis en mesure de dire qu’il (le général) a le sens des responsabilités” et “qu’il est dans de bonnes dispositions, en ligne avec les discussions que nous avons eues avec les forces vives de la Nation”.

Le président béninois, qui s’envolait en soirée, laissant le président sénégalais Macky Sall à Ouagadougou, a dit vouloir “rassurer”, estimant que “tout le monde” était dans “de bonnes dispositions pour que la paix sociale et la cohésion reviennent”.

Sauf surprise, un accord a donc été trouvé ou est tout proche.

“Une question de modalités maintenant”

Le général Diendéré s’est aussi montré rassurant samedi soir, déclarant à des journalistes : “Nous allons en reparler demain (dimanche). Je n’ai jamais dit que j’allais conserver le pouvoir. Je l’ai toujours dit : je ne suis pas accroché à quoique ce soit”. “C’est une question de modalités maintenant”, a-t-il conclu.

Arrivés vendredi à Ouagadougou, Macky Sall, dirigeant en exercice de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), et M. Boni Yayi ont rencontré vendredi et samedi tous les acteurs de la crise “pour des consultations décisives sur un schéma de sortie de crise qui pourrait très fortement conduire au retour du président Kafando”, selon un communiqué de la présidence sénégalaise envoyé samedi à plusieurs médias.

Source France24

What do you think?

Written by La rédaction

URGENT ! Moustapha Cissé, face à ces militants de Mbacké, se défoule sur Cheikh Kanté, le Dg du Port.

Coupe du monde de rugby : le XV de France débute son tournoi