in , ,

Mémorandum : Collectif des associations et groupements de Ndindy réclame le bitumage de l’axe Diourbel-Ndindy-Darou Mouhty

Collectif des associations et groupements de Ndindy

Département de Diourbel

Mémorandum du 14 septembre 2016
 À Monsieur le Président de la République du Sénégal
s/c de la voie hiérarchique
 Monsieur le Président de la République,    vlcsnap-2016-09-14-17h22m01s818
Nous, populations concernées par l’axe routier Diourbel – Ndindy – Darou moukhty, nous sommes levées comme un seul homme pour réclamer la construction de cette route qui pour nous est devenue une forte demande socio-économique.
En effet, l’état de la route Diourbel-Ndindy est la source de tous les maux des populations de la zone parmi lesquels nous ne citons ici que trois à titre illustratif:vlcsnap-2016-09-14-17h21m10s812

-Tenez-vous bien, rien que ces 5 dernières années les accidents sur cette route de moins de 25 km ont causé 20 pertes en vies humaines!!! Le pire c’est que le nombre de décès s’accroît d’année en année à cause du mauvais état de cette route. Il faut dire que la route est très fréquentée car le Khalif général des mourides Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacke a construit sa résidence à Ndindy et y séjourne assez souvent. Lors des ses séjours à Ndindy les nombreux fidèles talibés viennent de partout pour le rendre visite.
-N’ayant pas d’autre choix, nous prenons tous les jours le risque d’évacuer nos malades quel que soit leur état vers les hôpitaux par le biais de cette route, ce sort est indigne d’un citoyen du Sénégal de 2016.
-Les commerçants, agriculteurs et éleveurs de cette zone enclavée ont tout le mal du monde pour écouler leurs produits vers le reste du pays.vlcsnap-2016-09-14-17h21m22s363
Voilà des raisons qui font que nous nous estimons inconsidérées et marginalisées, et nous demandons la construction de cet axe routier sans laquelle va perdurer l’enclavement de cette zone qui s’accentue d’année en année au grand dam de toutes les activités économiques (transport, commerce, agriculture, élevage) et du bien être des populations.
Notre revendication est donc exclusivement citoyenne et ne souffre d’aucune considération politicienne. Nous nous sommes d’ailleurs constitués en collectif des mouvements, et associations de la zone pour la construction de cette route. C’est ainsi que nous comptons en notre sein des mouvements de femmes, des associations de jeunes, des groupements de chauffeurs, d’agriculteurs, d’éleveurs et de commerçants.vlcsnap-2016-09-14-17h21m39s354
Il faut aussi souligner que les communes de Darou Moukhty, Touré-Mbonde et de Taïba Moutoupha sont venues se joindre à celle de Ndindy pour soutenir notre collectif.
Il est important de souligner que la construction de cette route serait profitable à tout le pays tenant compte de la position géographique de la zone concernée. En effet, elle participerait à améliorer les conditions de circulation des populations qui quittent Le centre et le sud du pays pour se rendre au nord du Sénégal ou vers d’autres localités environnantes. vlcsnap-2016-09-14-17h22m17s466
Nous tenons aussi, par ce mémorandum, à vous rappeler une promesse électorale que vous aviez faite,  comme tous vos prédécesseurs du reste, et que notre doléance date de plus d’une trentaine d’années et ne porte que sur le bitumage de 38 km de route. En effet la distance totale entre Diourbel et Darou moukhty est de 50 km et se voit réduite de 12 km du fait du projet de l’autoroute ila Touba. Nous comptons sur vos ambitieux programmes comme le Plan Sénégal Émergent (PSE), le Programme d’urgence pour le développement communautaire (PUDC), etc. pour la voir se réaliser. vlcsnap-2016-09-14-17h20m39s409
Par ailleurs, au sein de notre collectif, nous nous sommes promis de rester mobilisés de façon citoyenne mais très déterminés pour avoir gain de cause pour le bien exclusif des populations.
Vive la zone de Ndindy, vive les zones rurales, vive le Sénégal.

What do you think?

Written by La rédaction

Navétane à Colobane : Mbolomi s’impose en finale devant Renaissance ( 2-1 ) et remporte le trophée Ousmane Wade édition 2016

Société: La fondation 211 au chevet de orphelins de Keur Mame Diarra à Touba