in , ,

Nigeria: Le président est malade, la santé de Buhari inquiète

Le président Muhammadu Buhari a de nouveau prolongé son séjour en Grande-Bretagne où il se trouve depuis un mois pour un congé médical. Il s’agit du second report de son retour dans son pays, de quoi alimenter davantage la rumeur auprès de ses compatriotes.
« Les examens ont montré qu’il avait besoin de plus de temps pour se reposer, ce qui l’oblige à rester plus longtemps que prévu à l’origine »,  explique un communiqué diffusé,  le 21 février 2017 par Femi Adesina , le Conseiller spécial du président Buhari pour les médias.
Agé de 74 ans, le général à la retraite a quitté son pays depuis le 19 janvier pour un congé médical à Londres. Ce déplacement qui devait durer quelques jours est en train de prendre plus de temps que prévu, suscitant une certaine inquiétude de ses compatriotes qui ne cessent de réclamer des informations fiables sur l’état de santé réel de leur président.

Ce dernier devrait initialement rentrer le 06 février, avant que son cabinet n’annonce un premier report, motivé par « un avis des médecins » du président qui lui exige encore quelques jours de repos, selon l’explication fournie par la présidence.  La dernière annonce constitue le second report de son retour au pays.  Investi président du Nigeria, en mai 2015, Muhammadu Buhari en est à son troisième congé médical. En février 2016, il avait séjourné cinq jours à Londres pour traiter une « otite ». En juin 2016, Buhuari regagnait encore Londres où il passa 14 jours, pour des problèmes  « persistants »  à « l’oreille, au nez  mais aussi à la gorge », selon le communiqué officiel publié à l’époque. Aujourd’hui, c’est le silence total sur la pathologie exacte dont il souffre, en dépit des multiples sorties de ses conseillers devant la presse locale et internationale. Son entourage persiste a dire qu’il est « en bonne santé ». Du coup, c’est le vice-président Yemi Obasinjo qui assure actuellement la charge de président de la république en attendant le retour du « titulaire ». Chose qu’Umaru Yar’Adua n’avait pas faite à l’époque. Ce dernier gagné par la maladie avait quitté le Nigeria en novembre 2009, créant une vacance totale du pouvoir pendant des mois, avant que le sénat ne transfère les pleins pouvoirs à son vice-président Goodluck Jonathan qui avait fini par terminer son mandat.

What do you think?

Written by La rédaction

Politique : ” Si tous les DG faisaient comme celui de L’Anpej ”  ( ABDOU NDIAYE Responsable Apr à Nioro)

Quatre Casques bleus tués après le départ d’un chef rebelle en Centrafrique