in , , ,

Parlement de la CEDEAO à CAPITALISER LES ENSEIGNEMENTS DE LA PANDEMIE DU COVID-19 POUR ANTICIPER SUR D’EVENTUELLES CRISES Lomé /

Les parlementaires de la CEDEAO en session délocalisée à Lomé réfléchissent, aux contours de l’enseignement à distance, et célèbrent les 20 ans de leur institution.

La problématique de l’accès pour tous à l’internet est un défi majeur ailleurs tout comme dans l’espace CEDEAO. On la retrouve en bonne place dans les politiques publiques de différents pays. Aujourd’hui, ce sont les parlementaires de la CEDEAO qui en font une préoccupation au point de l’inscrire en lettre d’or à leur rendez-vous de Lomé où ils sont en session délocalisée du 17 AU 21 Novembre 2020 et pour célébrer aussi les 20 ans de leur institution. Ils vont s’informer des efforts et stratégies engagés par les gouvernements pour assurer la continuité de l’apprentissage, via l’enseignement à distance, afin de faire face à la pandémie du CIVID -19 et si possible harmoniser et mettre en synergie les acquis avec l’apport des experts.
L’enseignement est l’un des secteurs les plus impactés par la pandémie du Covid-19. La gestion de la riposte du coronavirus a donné du fil à retordre aux gouvernements qui devraient savoir comment concilier la protection des apprenants et la poursuite des enseignements. Une situation difficile qui a permis découvrir le niveau d’impréparation des différents Etats à y faire face. Mais bon an mal an, chacun a tenté de trouver des solutions.
Toutes ces solutions et les enseignements titrés de la situation de la pandémie méritent d’être capitalisés pour d’éventuelles crises, pensent-on, au parlement de la CEDEAO. D’où le thème : « La CEDEAO à l’ère de la covid- 19 et au-delà : mettre l’accent sur la technologie de l’information et de la communication pour la promotion de l’enseignement à distance et la formation dans les Etats membres ». L’objectif visé en inscrivant ce thème à l’agenda de la commission mixte éducation, sciences et culture télécommunication et technologie de l’information, affaire politique, paix, sécurité, affaire juridiques, droits de l’homme, et infrastructures, dont les travaux ont démarrés hier, est de parvenir à un égal accès de tous à l’outil internet, réduire le déséquilibre constaté dans l’acquisition des connaissances et promouvoir de façon générale le développement des technologies de l’information et de la communication.
Pour atteindre ces objectifs, il y a d’énormes défis à relever d’où la mobilisation des experts du domaine pour, qu’à la somme des expériences d’ici et d’ailleurs, trouver la meilleure méthode de l’enseignement à distance compatible au niveau de développement de nos infrastructures.
Ils pourront d’ores et déjà s’inspirer des expériences de l’Université de Lomé, présentées par le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Professeur Majesté Ihou Watéba.
L’ouverture des travaux a été marquée par plusieurs allocutions. Tous les intervenants ont salué la pertinence du thème de la rencontre. Ils sont conscients des défis qui s’imposent aux Etats pris individuellement et de la nécessité de mettre en synergie leurs connaissances pour faire face à la Covid-19 ou à d’éventuels pandémies à venir.
« Il urge de passer à l’action », à lancé Monsieur Sidie Mohammed Tunis, président du parlement de la CEADEAO, à toute l’assistance. Selon lui «…, nous devons donc mobiliser davantage de ressources pour répondre aux attentes qui sont immenses. D’où l’intérêt de la mutualisation des ressources et des experts pour des solutions intégrées et partagées ». La président de l’Assemblée nationale du Togo Mme Yawa Djibodi Tségan quant à elle, nourrie l’espoir de voir la rencontre accoucher « …de propositions réalistes pour la digitalisation des curricula officiels et des recommandations réalisables en vue de renforcer les capacités en techno pédagogie des enseignants ». Elle au paravent relevé les efforts du gouvernement togolais à travers des projets innovants tels que les Universités virtuels, la construction d’infrastructures et la création des parcours de formation flexibles et adaptés aux exigences d’une société digitale.
La session de Lomé coïncide avec la célébration des 20 ans d’existence du Parlement de la CEDEAO. Un gâteau d’anniversaire préparé pour la circonstance à permis de lancées les festivités qui vont s’étalées sur toute l’année.

Essoham TEOU- TEOU

What do you think?

Written by La rédaction

Justice / Les médicaments saisis à Touba Bélél au lendemain du grand Magal 2017 sont finalement incinérés

COVID-19 / Etat d’urgence et couvre feu partiel dans les régions de Dakar et Thies