in , ,

Réplique du camp de Cissé Lo -Qui arrêtera Yakham, l’infâme type qui nous ébruite ?

Qui arrêtera Yakham, l’infâme type qui nous ébruite ?

Yakham Mbaye, ce quidam sorti du néant, est vraiment habitué des coups d’éclats. N’est- il pas  grand temps de l’arrêter avec fracas ? Ce soi-disant journaliste, qui s’est départi, le temps d’une alternance, de ses habits de redresseur de tort, de veilleur et d’éveilleur du peuple,  vient de les troquer contre le manteau abscons de grand «diéli» digne des gens de la cour royale sous le règne du  Roi –Soleil (pardon de la tautologie !). Ainsi, il voit tarir, pour ne pas flétrir,  cette once de dignité qui lui restait. Pour des espèces sonnantes et trébuchantes, le pignouf  s’érige en adepte de la courtisanerie au point d’irriter plus d’un citoyen soucieux de l’avenir du pays. En répondeur godillot, Yakham a , tout bêtement , oublié de prendre ses ignames avant d’ouvrir sa sale caboche. Il se  déchaîne sur un homme  franc, véridique,  toujours loyal qui a marqué d’aussi belle manière l’histoire politique du Sénégal. Ce féru de la dive bouteille,  a  donc intérêt à mettre un peu d’eau dans sa vodka.

Mais quelle mouche a bien piqué ce saligaud au point d’avoir le toupet de  déverser des insanités, inventer des histoires à dormir debout sur un honnête citoyen, par-dessus le marché, un élu du peuple, qui s’évertue à le (le peuple souverain) défendre au péril de sa vie ? Parbleu, un crapaud ne peut pas se  gonfler au point d’atteindre la taille du  bœuf. Yakham, tu n’atteindras pas la taille de l’honorable député et premier vice-président de l’Assemblée Nationale, son Excellence Moustapha Cissé Lo. Oui ! Ton arrogance n’a d’égal(e) que la longueur de ton texte-fleuve nauséabond truffé d’expressions toutes faites et farci du couper-coller. L’ancien Premier Ministre français Jean Pierre Chevènement t’a bien inspiré et, c’est ce qui fait que tu es allé creuser dans les bas-fonds de la vilenie pour , ensuite,  tenter de  traîner dans la fange l’honorabilité du Président du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO, en acronyme).Ton ignorance crasse de ce que tu dis n’a aussi d’égal(e) que ta  tronche petiote digne d’une personne idiote.
Dans votre texture  ordurière,  tu as fais porté le bonnet d’âne au président Cissé Lo en le considérant comme l’artisan de cette série de déconfitures, des déboires de l’APR à Touba. Avec tout ce que la Cité Bénite compte comme partisans de la mouvance présidentielle, si une seule personne est susceptible de vous conduire  à l’échafaud, elle  mérite amplement  respect et considération de votre part. En disant cela, tu as été guidé, simplement, par une méchanceté  gratuite, voire vipérine. Pour le cas de Dakar, tu as abdiqué en faisant croire que c’est le Ministre Abdoulaye Diouf Sarr qui a le plus contribué  au triomphe du parti présidentiel. Satanisme,  quant tu le tiens ! Mon œil ! Nos mémoires sont encore bien fraîches. Moult fois, tu as traité Diouf Sarr de petit Poucet de la politique dans Dakar. Cesse d’insulter l’intelligence des citoyens sénégalais. Sinon, depuis quand tu as cessé de faire un départ éclairant entre “Dakhar”( le tamarinier)  et «Ndaakarou» ?  Quels sont tes titres de gloire… politique dans la Commune de Médina( Dakar)? Rions à gorgée déployée par ce que Yakham, cet éminent membre de la Mafia sicilienne, envahi par une peur phobique, risque de nous tuer, dé !
En inventant des chiffres faramineux au sujet de la dotation en intrants agricoles (cf. Cissé Lo « a obtenu 4 101 tonnes ainsi composées : 3 000 tonnes d’engrais ; 600 tonnes de semences de niébé ; 500 tonnes de semences d’arachide ; 01 tonne de semences de pastèque. D’autre part, après ces 4 101 tonnes, il est revenu à la rescousse pour exiger et obtenir deux autres marchés de 430 tonnes qu’il disait devoir réserver à ses protégés. Dans le détail, ce sont 165 tonnes de semences niébé et 265 tonnes d’engrais. Et savez-vous comment il a procédé pour faire main basse sur ces 430 tonnes ?) , on a comme l’impression que cette partouze de Yakham est coursée par un coup de folie. Mais, bon, peut-être les rayons du Soleil braqué sur son visage qui respire une haine haineuse,  avaient raison de lui.

Le Président Cissé Lo n’a rien à se reprocher. A la tête du Parlement de la CEDEAO, il s’est attelé à y laisser un souvenir positif. Lors de la 2 ème session ordinaire de l’institution parlementaire tenue à Abuja (Nigéria), il a été congratulé par ses pairs pour service rendu  aux populations de la région ouest-africaine. En quatre ans de présidence, il a su faire rayonner la CEDEAO au niveau de toutes les sphères régionales, africaines, voire mondiales. Et son passage sera marqué d’un caillou blanc dans l’histoire de cette institution si glorieuse, n’en déplaisent à ces contempteurs rongés, aujourd’hui,  par une jalousie morbide.

Pour finir, nous devons rappelons que Yakham Mbaye est de loin d’être un modèle d’éthique, de déontologie dans le métier si noble de journalisme dans notre pays et, au-delà. Loin s’en faut ! Aujourd’hui, la rédaction de son journal « Libération » se dégarnit par ce qu’il  refuse délibérément de payer  ses employés. Nous y reviendrons, prochainement, avec beaucoup plus de détails. Pour finir, nous voulons lui poser deux questions, deux seules questions : Combien il recevait en termes d’appui budgétaire comparé  à ces autres collègues,  lors de sa nomination comme Secrétaire d’Etat à la Communication? Pour ce qui est de ses mics-macs pour la gestion des fonds dévolus à l’aide aux journalistes sénégalais-Que fait-il du reliquat avoisinant les 150 Millions (cent cinquante millions qui restait après le partage) de l’aide à la presse ?

Chers compatriotes, ce grand  gosse devenu boss par ce que grassement biberonné avec le lait du pouvoir , est de loin l’image qu’il veut incarner  .Yakham a les mains propres mais, malheureusement, il n’a pas de mains.

What do you think?

Written by La rédaction

Yakham Mbaye et les 150 Milions de l’aide à la presse : Pourquoi le SYMPICS reste aphone…

Parlement CEDEAO: Jean Claude Kassi Brou salue le travail remarquable de Cissé Lo..