in , ,

SEMAINE REGIONALE DE LA MANGUE:VERS UNE ALLIANCE REGIONALE DE LA MANGUE POUR CONQUERIR LE MARCHE INTERNATIONAL

Les acteurs de la filière mangue des pays de l’Afrique de l’Ouest veulent profiter de la semaine régionale de la mangue, pour mettre en place une Alliance régionale de la mangue. Cela, afin d’identifier ensemble des leviers de développement de la filière, par la génération d’investissements privés et le développement des exportations.
La filière mangue est confrontée à d’énormes difficultés. Des contraintes liées aussi bien à la production, à la transformation qu’à la commercialisation.  Pour ce qui concerne la production par exemple, le principal problème noté dans la filière a trait à l’apparition de ravageurs, no­tam­ment la mouche des fruits.
La filière est aussi caractérisée par un vieillissement  de la plupart des plantations qui ne sont pas prêtes à donner de la mangue d’exportation.  Toutes ces difficultés sont aujourd’hui, identifiées. Des solutions sont aussi en train d’être apportées.  Face à la mouche des fruits, par exemple, des méthodes biologiques ont été élaborées pour la contenir. Il y a aussi des appâts qui se font pour pouvoir capturer les mouches de fruits.selon le ministre du commerce alioune sarr.
« C’est pour cela qu’on a invité l’ensemble des pays voisins qui produisent la mangue et qui partagent le même espace que le Sénégal de venir à Dakar pour qu’on réfléchisse sur comment mieux adresser ces problèmes de la filière mangue. Si on se met ensemble, on pourra mieux répondre aux exigences du marché en termes de lutte, mais aussi on pourra augmenter les exportations de l’Afrique qui représentent 4% du commerce mondial de la mangue. C’est ça l’objectif de cette semaine de la mangue»,
Le but ultime de ce rendez-vous, indique m sarr, «ce sera de jeter les bases  de la mise en place d’une Alliance régionale de la mangue pour que l’ensemble des acteurs puissent mettre en place un cadre de travail. Cela, afin de mieux améliorer la compétitivité de la mangue de l’Afrique de l’Ouest».
Au Sénégal, d’après les experts, la mangue occupe une place prépondérante dans la production horticole. Les exportations  demeurent également dans une tendance haussière. , en 2000, le Sénégal était à environ 500 tonnes d’exportation. En 2010, les exportations sénégalaises de mangue étaient évaluées entre 5 000 et 8 000 tonnes. En fin de campagne 2015, 17 mille tonnes de mangue ont été commercialisées à l’extérieur, surtout sur le marché européen, sur une production d’environ 125 mille tonnes.
Mais pour la prochaine campagne, la production nationale de mangue risque de connaître une baisse. Une situation imputable au vent chaud noté en début d’année et qui a porté atteinte à la floraison des plantations. Cela peut cependant, ne pas impacter la tendance haussière des exportations. précise le le ministre du commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, le volume des exportations n’est pas lié à celui de la production, mais de la qualité de la production.
Assane Diop

What do you think?

Written by La rédaction

Société : Mahou Rahmati, 10 ans ça se fête

8ème édition d’Africa Banking Forum:objectif ,acce au financements et a la bancarisation des PME