in , ,

Nécrologie: Me Mbaye Jacques Diop , le Sénégal perd un valeureux fils ( Témoignages )

La morgue de l’hôpital Principal de Dakar a refusé du monde ce lundi 12 septembre 2016. La levée du corps de Me Mbaye Jacques Diop décédé la veille des suites d’une longue maladie s’y est tenue vers 15 heures. Le président Macky Sall à la tête d’une forte délégation gouvernementale, a présidé la cérémonie. Toute l’opposition sénégalaise, des chefs religieux et coutumiers, des responsables politiques, des autorités administratives, entre autres personnalités ont effectué le déplacement pour rendre un dernier hommage à celui qui est défini comme étant un homme pétri de qualités.
Me Mbaye Jacques Diop repose désormais au cimetière de Rufisque.

Témoignages

Le chef de l’état ( “c’est tout le Sénégal qui a perdu Me Mbaye Jacques. ” )

Le président de la république témoigne de Me Mbaye Jacques en ces termes : “c’était quelqu’un qui aimait son pays et un homme politique courageux. C’était un homme généreux. Je l’ai côtoyé entre les deux tours des élections de 2000. En ce moment j’étais le numéro 2 du PDS et j’ai facilité son adhésion dans le PDS. Abdou Mbow est là et il est témoin, Seydou Diouf aussi est témoin. On avait de très bonnes relations et il me donnait beaucoup de conseils tirés de son expérience personnelle en politique. La charte de conseil pour la République a été rédigée par lui et moi et mon cabinet. En ce moment, Mahammed Boun Abdallah Dionne était mon directeur de cabinet. Il m’a beaucoup permis sur lui et je le taquinais à chaque fois que je le voyais. Le Sénégal a perdu un digne fils et on a bon espoir pour lui au paradis. Il aimait sa ville natale qui est Rufisque. Pour vous témoigner de nos relations étroites, samedi dernier seulement je lui ai envoyé le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique Abdoulaye Daouda Diallo et Abdou Mbow pour aller voir comment il allait. Ils l’ont trouvé à Yène le samedi et il est décédé le dimanche. Cela témoigne de l’amour qu’il me portait. Il a même créé un mouvement politique pour me soutenir. Le Sénégal le regrette déjà et je présente les condoléances du Sénégal à la famille de Me Mbaye Jacques Diop. On partage tous cette peine. Je tenais à vous dire que c’est tout le Sénégal qui a perdu Me Mbaye Jacques. “

 

El hadj Madické Diop, fils de Me M’baye Jacques  ( ” Le combat de mon père doit se pérenniser “)

“Mon père a quitté le lycée en 4e pour soutenir sa mère car étant fils unique. Puis de concours en concours, il a engagé une vie d’homme. Pour lui, rien n’a été donné à mon père, il a tout arraché. Mon père a repris les études âgé de plus de 30 ans avec femme et enfants. Il allait à la Faculté de Droit de l’université Cheikh Anta Diop où il a obtenu son diplôme de licence en Droit en 1974.
Mon père était un homme d’honneur, de conviction, de vision mais aussi un républicain. Mon père était un vrai rufisquois de culture et d’identité. Je m’engager à préserver son héritage et à pérenniser son combat”.

 

Oumar Guèye, ministre de la pêche : « on a perdu un homme multidimensionnel» 
« C’est tout le Sénégal qui a perdu un très grand homme. Mbaye Jacques Diop pour nous tous était un symbole d’engagement qui a beaucoup œuvré pour le développement de la ville de Rufisque et pour le Sénégal. Il s’est battu durant toute sa vie pour les valeurs de la démocratie. J’ai retenu de lui cette phrase célèbre, « l’élu prime sur le nommé ». Il a toujours privilégié les fonctions d’élu à la base. Il a été le témoin de l’histoire politique du Sénégal, on se rappelle tous des porteurs de pancartes. C’est donc pour toutes ces raisons que l’on a perdu un homme multidimensionnel qui a formé un très grand nombre d’hommes politiques ».

 

Mohamet Massamba Sèye leader du Parti pour l’émergence et le développement (PED)/Natangué

« Il était un parent et un conseiller politique. C’est une personne de bonne volonté d’une dimension immensurable. On peut dire que c’est une figure emblématique qui s’est toujours donnée pour rendre service à son pays. En ces moments de tristesse, nous acceptons la volonté du Seigneur et nous prions pour que le Tout Puissant l’accueille au Paradis. »

 

Badara Mamaya Sène, ancien maire de Rufisque : « c’est  quelqu’un  qui m’a formaté…» 

« Mbaye Jacques Diop c’est quelqu’un qui m’a formaté et m’a formé. Il m’a fait en 1984 conseiller municipal. On a perdu un monument, et un combattant. C’est quelqu’un qui aimait sa ville, son pays et l’Afrique. Il a assumé de hautes fonctions au niveau de l’Union des villes africaines ».

Général Mamadou Guèye Faye : « C’est un homme pour qui j’avais des sentiments très forts » 
« On a grandi à Rufisque sous l’ombre de Mbaye Jacques Diop. Il était lié à ma famille aussi bien du côté maternel que paternel. Il m’appelait toujours « mon cher neveu » et moi « mon cher oncle ». Vraiment c’est quelqu’un qui m’a couvé et pour qui j’avais des sentiments très forts. Donc Rufisque  a perdu un grand homme, le Sénégal un homme multidimensionnel. Un homme généreux, qui savait encadrer ses jeunes, il y a des jeunes cadres dans ce pays qui lui doivent quelque chose. Et c’est une grosse perte. Que le bon Dieu l’accueille au paradis!

What do you think?

Written by La rédaction

Tabaski 2016 : 3 propositions de Idrissa Seck pour le Président Macky Sall ( Sonko, HCCT et Pétrole )

Me Mbaye Jacques Diop, parcours d’un homme qui a marqué la scène politique nationale et particulièrement Rufisquoise