Accueil A la une Polémique sur la délocalisation de la station d’essence Serigne Guédé Bousso à...

Polémique sur la délocalisation de la station d’essence Serigne Guédé Bousso à Mbacké (Ex-Elton) : point de vue d’un expert des collectivités territoriales

10
blank

Un ancien agent de la Mairie de Mbacké, ayant travaillé sous feu Iba Guéye, a partagé son avis sur la délocalisation polémique de la station d’essence Serigne Guédé Bousso, ex-ELTON de Mbacké. Préférant rester anonyme, il a rappelé que les autorisations d’occupation d’une partie de la voie publique sont délivrées à titre précaire et révocable.

Selon cet expert, la commune peut toujours retirer ces autorisations en cas de nécessité, notamment lorsqu’il s’agit d’un projet d’utilité publique. Dans le cas présent, le maire de Mbacké Gallo Ba aurait dû prendre ses responsabilités et révoquer l’acte d’affectation du terrain pour permettre la construction d’un rond-point à l’emplacement de la station d’essence.

Il est important de noter que le chef religieux concerné ne dispose que d’un acte temporaire, précaire et révocable.

Pour rappel, une manifestation non autorisée a eu lieu le vendredi 7 juin 2024 à Mbacké, entraînant l’arrestation de six jeunes : Serigne Maye Seck, Beug Diop, Mame Mor Diaw, Aliou Sow, Ibou Diop et Mor Cissé. Ces manifestants réclamaient la délocalisation de la station d’essence pour permettre la construction d’un rond-point. Placés en garde à vue du 7 juin au 10 juin 2024, ils ont été libérés provisoirement vers 17h ce lundi 10 juin. Leur procès est prévu pour le jeudi 13 juin 2024 au tribunal d’instance de Mbacké.

Cette affaire souligne la nécessité pour les autorités locales de gérer avec rigueur et transparence les occupations temporaires de la voie publique, en tenant compte des projets d’utilité publique et des intérêts de la communauté.