Accueil A la une Société : TANGUS NEKHUS, UNE NOUVELLE FORME DE TANGANA VOIT LE...

Société : TANGUS NEKHUS, UNE NOUVELLE FORME DE TANGANA VOIT LE JOUR

10
blank

Tôt le matin, vous pourriez être surpris de voir des groupes de personnes autour d’une table, sympathiquement aménagé sur le trottoir. Dans presque chaque coin de rue, les tanganas sont là. Souvent rendus discret par une bâche tout autour, ils font partie du paysage de notre quotidien.  Le client est installé sur un banc qu’il partage avec d’autres, autour d’une même table en bois.
Les femmes et parfois des hommes, s’affairent derrière leur fourneau, préparant le « ndéki » (petit déjeuner) lait, café et pain, tartiné de beurre ou chocolat au menu pour une clientèle masculine en général, Pour un peu plus cher, vous avez aussi le sandwich brochette de viande. Et oui, même le matin, l’odeur de la viande grillée nous nargue lorsqu’on y passe devant.
Pourquoi ces tablées dans les rues de Dakar ? La plupart des travailleurs habitant les banlieues, quittent leur domicile assez tôt le matin et n’ont pas le temps de prendre leur petit déjeuner chez eux. Arrivés en ville, le tangana est pour eux le moyen le plus rapide de manger un repas copieux moyennant un prix très raisonnable.
J’avoue pour ma part n’avoir jamais tenté, je ne remplis pas les conditions : j’habite la ville , j’ai le temps de boire mon café à la maison, je ne supporte pas le lait, ni le “pain beurre” comme on l’appelle communément ici. Ce petit déjeuner de rue est assez populaire et n’attire pas toutes les catégories sociales sénégalaises. Il y a également les mêmes tablées de rue pour le déjeuner avec les plats traditionnels sénégalais.

UNE NOTION DE RAPIDITE DE SERVICE COMPRIS PAR LE GROUPE SEN PAIN POUR CRÉER LE CONCEPT « TANGUS NEKHUS » UN SITE OU TOUT BON SÉNÉGALAISE DE TOUTE OBÉDIENCE , ÉLÈVES, ENSEIGNANTS ,travailleurs , administratifs, ouvriers, pourront s’approvisionner rapidement en temps réel, et avec qualité. Les produits locaux seront promus à cette occasion, les céréales locales seront utilisées dans la boulangeries . Une initiative du jeune Moustapha Sy PCA de sen pain avec d’autres actionnaires et le DG EMILE EL MALEM. Une cérémonie de lancement présidé ce jeudi par le premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionne qui est revenu sur la politique de création d’emploi du président de la république et sa volonté d’améliorer le cadre de vie de ces derniers. Grâce à ce projet, 500 JEUNES AURONT UN EMPLOI , dont 30 diplômés issus de l’enseignement supérieur. Cet investissement est de l’ordre de 2 MILLIARDS 500 MILLIONS DE FCFA . Boulangerie, pâtisserie, wifi ne seront pas en reste. Leurs slogans c’est la rapidité, l’innovation, la modernité, et enfin des prix accessibles.

 

Assane Diop