Accueil A la une Gamou 2015, les secouristes de la croix rouge au coeur de l’événement

Gamou 2015, les secouristes de la croix rouge au coeur de l’événement

4
blank

Communiqué de presse du mardi 22 décembre 2015

Gamou de Tivaouane 2015 : la Croix-Rouge sénégalaise et l’Unicef au chevet des enfants égarés
Tivaouane, le 22 décembre 2015 (CRS) – La Croix-Rouge sénégalaise contribue à la réunification des enfants égarés avec leurs parents, à la couverture sanitaire du Mawlid et à la sensibilisation des pèlerins contre les épidémies à l’occasion du Gamou de Tivaouane édition 2015. Elle mobilise 191 volontaires, 15 superviseurs nationaux, régionaux et départementaux, 14 logisticiens et 5 chauffeurs, soit un effectif de 225 secouristes polyvalents.
Aux alentours de la grande mosquée de Tivaouane, 30 secouristes de la Croix-Rouge travaillent au sein de la Commission de prise en charge des enfants momentanément séparés de leurs parents, en partenariat avec la Commission Guinddi COSKAS, le Centre Ginddi, 20151222_180755l’AEMO (action éducative en milieu ouvert) et les éclaireurs et éclaireuses de Tivaouane. Ils assistent les enfants égarés souvent âgés entre 02 et 15 ans, à travers la prise en charge psychosociale, l’assistance alimentaire, l’accueil, l’hébergement et la réunification avec leurs parents.
Cette démarche qui permet de les sortir dans une situation de détresse et d’angoisse, est renforcée par une stratégie opérationnelle de distribution 10 000 bracelets en caoutchoucs aux enfants au niveau de la gare routière de la ville sainte de Seydi El Hadji Malick Sy et aux alentours des différentes mosquées de Tivaouane, grâce à l’appui technique du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de l’Unicef.
Cette opération qui vise à réduire chaque année le nombre d’enfants égarés à l’occasion du Gamou de Tivaouane et de Kaolack, a été réalisée concomitamment par les volontaires, notamment dans les gares routières de Thiès, Diourbel, Kaolack, Kaffrine, des baux maraichers de Pikine à Dakar tout comme à Mbour, Nioro du Rip, Louga, Thiès et à Saint-Louis, etc.
Déjà, en ce jour de veille du Gamou 2015 à 18 heures, c’est 26 enfants égarés qui ont été remis à leurs parents sur 31 enfants accueillis par les membres de ladite Commission, soit un taux de 83,87 % de remise effectuée. La Commission note aussi une soixantaine de déclarations d’enfants portés disparus.
Au niveau des postes médicaux avancés ouverts par la région médicale de Thiès, 191 volontaires de la Croix-Rouge sont mobilisés pour la couverture sanitaire du Mawlid 2015, dont 55 secouristes dans les structures sanitaires de Tivaoaune, 30 volontaires pour les 16 Gamou prévus dans la Commune de Thiès et 18 autres secouristes couvriront le 25 décembre prochain le Gamou de Thiénéba, aux côtés des agents du Ministère de la santé et de l’action sociale, leur Ministère de tutelle.
Parmi ces 191 volontaires, une vingtaine de secouristes mènent des activités de communication avec les pèlerins dans l’équipe du Service national d’hygiène, à travers des activités de sensibilisation, des focus groupes, des visites à domicile, des démonstrations de lavage des mains contre la maladie à virus Ebola, les maladies diarrhéiques, le choléra. La présence du wagon médicalisé installé à côté de la mosquée de Keur Matar, renforce le dispositif d’intervention de la Croix-Rouge dans ce sens. «Nos volontaires assurent la couverture sanitaire du Gamou de Tivaouane et de tous les autres rassemblements religieux de la région, qui font l’objet d’un comité régional de développement. Ils participent aux actions accrues de prévention des épidémies et celle de la circulation routière, notamment avec le déploiement de 30 secouristes, dont 10 secouristes au niveau du croisement de Ndiassane et 20 autres volontaires au croisement du village de 50 tout comme celui de Bayakh et à la gare routière de Pout», a expliqué Abdoulaye Gueye, secrétaire général du comité régional de la Croix-Rouge de Thiès.
La Société nationale de la Croix-Rouge, à travers ces activités humanitaires contribue à soulager les souffrances des enfants égarés et celles de milliers de pèlerins présents ou en partance chez Seydi El Hadji Malick Sy, en renforçant également les capacités surtout des responsables des grandes cuisines à Tivaouane sur la prévention des épidémies les plus fréquentes.