Accueil A la une Sport : Elections pour la présidence de la fédération sénégalaise de football,...

Sport : Elections pour la présidence de la fédération sénégalaise de football, le candidat Louis Lamotte en tournée à Diourbel parle de son programme et évoque ses stratégies pour atteindre à ses objectifs.

22
blank

Dans le cadre de sa tournée pour les prochaines les prochaines échéances électorales à la présidence de la fédération nationale de football, l’ancien président de la ligue professionnelle de football national et par ailleurs candidat à ces élections après avoir effectué plus de 600km de routes vers le sud du pays :Dakar,Tamba,Kolda,Ziguinchor en passant par Kaolack avec son équipe composée de Moustapha Ndiaye et Moustapha Mbodji est arrivé dans sa ville natale à Diourbel ce Samedi pour leur entretenir sur sa candidature et les différentes stratégies qu’il compte mettre en œuvre une fois qu’il sera à la tête de cette structure.
Malgré un contexte de ramadan et un programme alléchant à la télé(finale de la ligue des champions) les tenants du sport Dioubelois à savoir des anciennes gloires telle que Charrier Mbaye le doyen Blin et le doyen Sylla, des présidents de ligues, et des présidents, des présidents de districts et le docteur Malick Gueye sont tous venus apporter leur soutien à ce natif du baol qui disent en plus d’être un natif de la localité a l’ expertise et l’ expérience qu’il faut pour prétendre à ce poste.
Parlant de son programme monsieur Lamotte dit qu’il veut rompre avec l’ancienne méthode qui consistait à offrir aux acteurs du foot une « tenue prêt à porter »C’est-à-dire songer à un programme, le faire seul et venir le présenter sans se soucier de l’adéquation de ce programme avec les attentes de la population. Monsieur Séck se veut une démarche inclusive et participative avec l’ensemble des acteurs du football il dira à ce propos « c’est au niveau des cellules de base, des clubs que j’irai chercher les véritables problèmes dont souffre le football sénégalais ».Evoquant les difficultés, monsieur l’ancien président de la ligue dit qu’elles sont identiques partout à travers le pays. C’est entre autres le sentiment d’être des laisser pour compte, le sentiment de rester sur place, des problèmes de licences, de transport, la décrépitude totale des clubs sur l’échiquier africain malgré les bons classements FIFA de notre équipe nationale, le manque d’autonomie financière des clubs qui ne dépendent que des poches de leurs présidents, le renoncement des clubs à certaines compétitions par faute de moyens, des présidents de clubs utilisés pour « des machines électorales, des équipes d’élite comme niarry tally,diarraf ,gorée qui pour une heure d’entrainement au stade Demba Diop sont obligées de s’inscrire …
Le président Lamotte affirme qu’il ne compte pas faire comme ses prédécesseurs au risque d’échouer comme eux. Mais en tant que quelqu’un qui a exercé 32 ans de sa vie dans le privé et qui, par conséquent connait toute la rigueur et les exigences du privée il compte utiliser cette même méthode pour arriver à ces fins avoir de bons résultats car précise-t-il « seul le résultat compte ».
Et une fois qu’il sera élu à la tête de la fédération, le nouveau le président promet créer un autre type de club qui «  prétendrait à des ressources pérennes qui ne sont pas dans la poche du président du club, un club qui a le minimum. C’est à dire une aire convenable avec une administration forte capable de concevoir les réformes, les diffuser et les suivre, et une administration technique qui puisse impulser le développement du football national pour toutes les catégories et toutes les genres.
Cependant il tient à préciser ne demande pas le soutien des diourbelois pour son appartenance à cette région mais pour le programme qu’il va leur proposer.

 

Alassane Diallo