Accueil A la une Télécommunication : LA 4G lancée officiellement à DIAMNIADIO

Télécommunication : LA 4G lancée officiellement à DIAMNIADIO

21
blank
Dans le cadre du renouvellement de sa convention de concession, la Sonatel a déjà acquise les droits d’exploitation de la 4G pour un montant de 32 milliards de FCfa. L’opérateur historique a ainsi l’obligation de débuter sa commercialisation dans deux mois.
L’engagement de l’Etat du Sénégal à doter les Sénégalais de la 4G vient d’être concrétisé. Le gouvernement a cédé à la Sonatel l’exploitation de la 4G pour un montant de 32 milliards de FCfa. L’opérateur historique, a expliqué, hier, face à la presse, Abdou Karim Sall, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp), obtient 20 méga, soit 10 dans la bande 1800 et 10 autres dans celle de 800, avec l’obligation de débuter sa commercialisation dans deux mois, au plus tard à compter de la date d’assignation des fréquences. Cette décision de céder la 4G à la Sonatel intervient dans le cadre du renouvellement de la convention de concession de l’opérateur. Mais aussi dans un contexte où l’Etat a décidé de mettre à la disposition des opérateurs de télécommunications des licences et fréquences en vue de l’établissement et l’exploitation de réseau de télécommunications mobiles 4G ouvert au public. « Pour profiter des gains de temps qui pourraient résulter de l’extension du périmètre de la licence renouvelée à l’exploitation de réseau télécommunications mobiles 4G ouvert au public, en évitant deux procédures, le gouvernement du Sénégal et l’opérateur concerné ont décidé de mettre à profit le renouvellement de la concession de Sonatel pour introduire dans le périmètre de la concession l’exploitation de la 4 G car, dans le cas d’espèce, il s’agit fondamentalement d’attribution de fréquences », a avancé Abdou Karim Sall. Selon lui, cette procédure « pragmatique » liée au contexte sénégalais ne fait pas obstacle à ce que le gouvernement du Sénégal attribue de nouvelles licences pour les réseaux de génération à venir, notamment la 5G, la 6G…
Bande de fréquence 700
Aussi, a précisé le directeur général de l’Artp, l’Autorité de régulation a procédé à une nouvelle évaluation de l’offre 4G. C’est ainsi que des réaménagements ont été apportés par rapport à l’offre initiale. Il s’agit de la réduction de la durée passant de 20 à 17 ans, l’augmentation des taux de couverture qui passent de 65% à 70% en 5 ans et 85% à 90% en 10 ans. A cela, s’ajoute la réduction des quantités de fréquence proposée grâce au retrait de la bande de fréquence 700. Cette fréquence, a déclaré M. Sall, sera vendue aux enchères d’ici un an et demi voire deux ans quand elle sera définitivement libérée.
A l’en croire, des échanges sont en cours avec les opérateurs Tigo et Expresso pour leur permettre d’acquérir la 4G dans les mêmes conditions que la Sonatel.
Renouvellement de sa concession  : L’opérateur Sonatel casque 68 milliards de FCfa
Alors que la concession qui lui a été accordée arrive bientôt à son terme, la Sonatel vient de signer avec l’Etat du Sénégal pour le renouvellement de sa convention de concession pour 17 ans et pour un montant de 68 milliards de FCfa. D’après Abdou Karim Sall, l’Artp avait commandité une étude en janvier 2015 par le groupe de cabinet Microeconomix et Beta finance qui a évalué la concession de Sonatel à 58 milliards de FCfa sur 20 ans.
Cette nouvelle convention de concession, a expliqué le directeur général de l’Artp, est marquée par l’introduction d’obligations de couverture du concessionnaire dans son cahier des charges. Ce faisant, a indiqué M. Sall, afin d’être en phase avec le  Programme d’urgence pour la modernisation des axes frontaliers (Puma) initié par le chef de l’Etat, l’opérateur a l’obligation de couverture de 90% de la population en trois ans. Par rapport à la couverture du territoire, il doit couvrir d’ici 5 ans l’ensemble des zones frontalières habitées du Sénégal dont le nombre d’habitant est supérieur ou égal à 200. Aussi, le concessionnaire doit couvrir totalement et dans un an et demi les axes routiers de la Rn1 à la Rn7, soit une distance totale de 2. 883 kilomètres. A cela, s’ajoute l’autoroute Dakar-Diaminiadio-Aibd-Thiès-Mbour et l’autoroute Ila Touba. Le tout pour une distance totale de 163 kilomètres. Aujourd’hui la 4G s’est installé dans la commune de Diamniadio. Une initiative qui a réjouis l’édile de la localité parce que lui facilite la lutte qui lui été dévolue en matière de fracture numérique. Pour Moulaye Gueye ce projet est d’une importance capitale pour une qualité du service destinés à ces administrés.Le préfet du département de Rufisque présent au lancement du 4G embouche la même trompette que le maire de Diamniadio et ajoute vouloir le même projet pour les autres localités de Rufisque. Mr Abdou Karim Mbengue Directeur de la communication institutionnelle et des relations Extérieures revenant sur l’importance du 4 G a affirmé l’intention des autorités de Sonatel et orange d’élargir le réseau sur tout l’étendue du territoire national. Le LANCEMENT DU 4G 0 DIAMNIADIO s’est fait dans une ambiance festive avec une animation culturelle.
ASSANE DIOP